Zurück Opinions Vendredi, 16. Novembre 2018
Rechercher Rubriques 16. Nov
Fermer
Publicité
« La famille Nadar, c’est presque une tragédie grecque »1 h 44 min « La famille Nadar, c’est presque une tragédie grecque »
Le Monde
Une exposition à la Bibliothèque nationale de France rend enfin hommage à tous les Nadar, qui ont œuvré à faire de la photographie un art florissant dès le milieu du XIXe siècle.
 J'aime Répondre

L'plus populaire

Commentaires

Aucun commentaire pour l'instant...
Devises en EUR
GBP 1,12 -0,448%
CHF 0,87 0,000%
USD 0,85 +0,234%
3 h Opinion | Culture : le difficile accès pour tous
Les Echos
La culture n’est pas un domaine comme les autres, encore moins dans un pays comme la France qui se fait fort de défendre son "exception culturelle".
 J'aime Répondre
Restaurant : la cuisine bourgeoise de l’Astair3 h Restaurant : la cuisine bourgeoise de l’Astair
Le Monde
Cette nouvelle brasserie du passage des Panoramas sert des classiques de la gastronomie française avec sa carte signée par Gilles Goujon, le chef 3-étoiles. Un sans-faute déjeuner à partir de 25 euros.
 J'aime Répondre
3 h Armistice de 1918. Ne serait-il pas temps symboliquement de tourner la page  ?
La Croix
La France commémore l’armistice de 1918 (…). Ne serait-il pas temps symboliquement de tourner la page et de ne plus faire de cette date un jour férié. Sans doute des patriotes, des associations d’anciens combattants (aucun de 1918 désormais !), voire des syndicats s’opposeront-ils à cette éventuelle réforme. Porteurs de raisons différentes. Et pourquoi ne pas faire de cette journée à nouveau travaillée la deuxième journée offerte pour les dépendances futures et nos...
 J'aime Répondre
3 h Armistice de 1918. Notre responsabilité est d’éviter le pire
La Croix
(…) Depuis toujours (voir Caïn et Abel) les hommes s’entretuent. Ils sont comme ça. Est-ce bien, est-ce mal ? La question n’est pas là. La question est que désormais ils le savent, que désormais nous le savons. Et que maintenant notre responsabilité est donc d’éviter le pire, d’éviter la « montée aux extrêmes » de l’envie, du mépris, de la haine, de la violence. Les commémorations, comme celle de l’armistice de 1918, pourraient être l’occasion de...
 J'aime Répondre
Les mystères d’Étain3 h Les mystères d’Étain
La Croix
Le billet d’Alain Rémond
 J'aime Répondre
3 h Armistice de 1918. La douleur fut immense.
La Croix
Notre époque se veut « mémorielle ». Nous commémorons l’armistice, la fin de l’horrible boucherie qu’aura été la Première Guerre mondiale. Il nous paraît bon de souligner qu’elle aura entraîné, de par le monde, la mort de dix millions d’hommes jeunes, conscrits, sans compter ceux qui auront gardé des séquelles à vie : blessés, gazés, traumatisés psychiques (quatre ans pour certains sous les obus). La douleur des mères, des sœurs, des fiancées, des épouses...
 J'aime Répondre
4 h Armistice de 1918. Des souffrances et des disparitions inexpliquées ou inavouables
La Croix
Les célébrations du centenaire de l’armistice de 1918 ont légitimement invité chacun à prendre la mesure des souffrances des combattants, qu’ils soient, ou non, morts au combat. Mais, à mon sens, elles ont encore trop passé sous silence l’absurdité et l’inutilité de cette boucherie humaine et sociétale, en continuant d’employer les termes de champ d’honneur et de défense de la patrie. (…) Dans les sociétés, comme dans les familles, les tabous non levés sur des...
 J'aime Répondre
La symphonie des gris6 h La symphonie des gris
La Croix
La chronique de Stéphane Audeguy
 J'aime Répondre
Peut-on faire confiance à l’Église quand elle parle d’économie et de finance ?7 h Peut-on faire confiance à l’Église quand elle parle d’économie et de finance ?
La Croix
Secrétaire du Dicastère pour le développement humain intégral, au Vatican, Mgr Bruno-Marie Duffé participe vendredi après-midi 16 novembre aux Entretiens de Valpré, organisés à Lyon en partenariat avec La Croix sur le thème « QuestionS de confiance ».
 J'aime Répondre
9 h De l’affaire Hariri à l’assassinat de Khashoggi, la méthode « MBS »
Le Monde
Il y a un an, le premier ministre libanais était retenu en Arabie Saoudite et forcé de démissionner. Derrière cette machination, Mohammed Ben Salman, prince héritier soucieux de regagner du terrain sur le rival iranien. Un épisode rocambolesque qui porte en germe l’horreur de l’affaire Khashoggi.
 J'aime Répondre
10 h Opinion | Intelligence artificielle et finance : pourquoi nous pouvons tous y gagner, et à quelles conditions
Les Echos
Le phénomène de l'intelligence artificielle (IA) affecte la plupart, sinon la totalité, des pans de notre économie. Selon un rapport d'Accenture, l'intelligence artificielle devrait accroître la rentabilité de 16 industries de 38 % en moyenne d'ici 2035. Et la finance ne semble pas faire exception.
 J'aime Répondre
22 h Colère immédiate, nécessité d’avenir
La Croix
La France se prépare à vivre samedi 17 novembre les manifestations des « gilets jaunes ».
 J'aime Répondre
Opinion | Et la Cour de justice européenne inventa... les OGM bio24 h Opinion | Et la Cour de justice européenne inventa... les OGM bio
Les Echos
LE CERCLE/ECLAIRAGE - Une récente décision de la CJUE sur la définition d’un organisme génétiquement modifié (OGM) a des implications bien plus grandes qu’on veuille le croire, y compris sur la filière bio.
 J'aime Répondre
Vous ne pouvez pas parler de miséricorde aux victimes d’abus sans proposer des mesures de réparation !25 h Vous ne pouvez pas parler de miséricorde aux victimes d’abus sans proposer des mesures de réparation !
La Croix
Stéphane Jacquot, fondateur de l’association nationale de la justice réparatrice et auteur de Pardonner l’irréparable aux éditions Éditions Salvator Il interpelle aujourd’hui les Évêques de France
 J'aime Répondre
Les profils atypiques sont une chance pour les entreprises26 h Les profils atypiques sont une chance pour les entreprises
Les Echos
LE CERCLE/CONSEIL - Les actifs ayant suivi un parcours en dehors des clous présentent des avantages que les entreprises ne doivent ignorer.
 J'aime Répondre
28 h Suicide de prêtres, c’est toujours un drame
La Croix
Le suicide de deux jeunes prêtres accusés de comportements inadaptés, m’a profondément touché et me conduit à réagir. Le suicide d’un homme est toujours un drame, pour lui mais aussi pour ceux qui le côtoyaient. Pourquoi un homme peut-il être amené à mettre fin à ses jours, surtout quand il a donné sa vie à Dieu et a su témoigner de son Amour et de la beauté de la vie, avec un réel succès semble-t-il ? Dans quelles solitudes ces prêtres se sont-ils trouvés ?...
 J'aime Répondre
28 h Suicide de prêtres, échapper à une souffrance insupportable
La Croix
Je réfléchis beaucoup au suicide du père Jean Baptiste et du père Pierre-Yves. Il me semble que l’important est de ne pas faire l’amalgame entre les faits qui leur sont reprochés (et qui ne sont pas de même nature) et le drame absolu qu’est le suicide d’un homme de 38 ans, prêtre ou non. À force d’avoir laissé s’installer le tabou du suicide dans notre société, nous ne savons absolument pas que faire. Pour avoir beaucoup lu et cherché sur ce sujet, j’en arrive à...
 J'aime Répondre
30 h Du plus et du moins
La Croix
Le billet d’Alain Rémond
 J'aime Répondre
Au sommet

Paramètres de date

Aujourd'hui est l'Vendredi, 16. Novembre 2018

+ 1 -
+ 1 -
+ 2016 -

Fermer

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. Vous êtes par ailleurs informés qu’un système de détection des bloqueurs de publicité est mis en œuvre sur ce site.

Acceptez